Recent Articles:

L’exposition « Carp’autographie du Japon #2 » au centre culturel de la Providence à Nice se dévoile un peu…

octobre 17, 2017 NEWS No Comments

Après une première exposition en mai 2017 à la galerie UNIVERS-PHOTO dans le cadre des Visiteurs du Soir, le propos de l’exposition s’affirme avec l’ajout de grands tirages sur bâches sur le thème des évaporés du Japon, les johatsu. L’accrochage servira également de scénographie au cycle de trois lectures par la compagnie La Saeta sur ce même thème et qui s’étaleront sur un mois jusqu’à la soirée de clôture du 24 novembre 2017.


Jumelles des antipodes (Photo : Rémy SAGLIER, modèle : Emma LAURENT)

 

Mardi 17 oct. 18h : Vernissage puis Lecture « Les évaporés / Personnages »
Mardi 24 oct. 19h30 : Lecture « Les évaporés / Portraits »
Vendredi 24 nov. 20h30 : Lecture « Les évaporés / Esprits »


Deux chemises blanches (Rémy SAGLIER)

Centre culturel de la Providence
8bis, rue Saint-Augustin – 06300 Vieux Nice
Téléphone : 04 93 80 34 12
Ouverture : du lundi au vendredi de 15h à 19h (18h le vendredi)

A partir du 17 octobre 2017, expo « Carp’autographie du Japon » #2 au Centre culturel de la Providence à Nice.

septembre 14, 2017 NEWS No Comments

L’exposition durera du 17 octobre au 24 novembre 2017 et sera accompagnée d’un cycle de lectures par la Compagnie théâtrale La SAETA.

Soirée n°1 : mardi 17 octobre
Vernissage à 18h, Lecture « Les évaporés 1 / Personnages » à 19h (durée 1h) puis pot de partage.

 

 

« Japon, août 2016…j’avais décidé, avec mon japonisme naïf comme seul bagage, de me laisser envahir avec délectation par le pays, avec le désir de fixer l’expérience, sans projet arrêté. Malgré une fascination véritable, une certaine frustration s’est installée peu à peu ; j’étais comme un satellite prenant à distance des photos d’une planète inconnue. Impossible de décider alors ce que j’allais montrer du Japon !

A mon retour, la nécessité de mettre des mots sur ce que j’avais vu et ressenti m’a conduit vers les ouvrages de Ruth Benedict (Le glaive et le chrysanthème), Nicolas Bouvier, mais aussi de Mishima et bien d’autres…

Ce sont finalement des impressions que je vous livre : ce sentiment d’âpreté de la société japonaise, mais aussi la magie absolue de certains instants, comme ces enfants au bassin miroitant entraperçus depuis un quai de gare.

Parallèlement, des tentatives plus formelles d’accéder à des couches invisibles de la réalité m’ont conduit à analyser le déplacement stroboscopique de carpes koï, qui en s’accumulant parviennent à construire mystérieusement un nouveau motif, comme une analogie du peuple japonais, aujourd’hui encore appelé à ne faire qu’un seul corps. »
R. S.

En résonance avec l’exposition, la compagnie La Saeta propose « Présences japonaises », trois soirées autour du thème des johatsu : les évaporés, ces gens qui disparaissent chaque année par dizaines de milliers au Japon. Les johatsu sont aussi les fantômes des contes…

Mardi 17 oct. 18h : Vernissage puis Lecture « Les évaporés / Personnages »
Mardi 24 oct. 19h30 : Lecture « Les évaporés / Portraits »
Vendredi 24 nov. 20h30 : Lecture « Les évaporés / Esprits »

Centre culturel de la Providence
8bis, rue Saint-Augustin – 06300 Vieux Nice
Téléphone : 04 93 80 34 12
Ouverture : du lundi au vendredi de 15h à 19h (18h le vendredi)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

« Carp’autographie du Japon » : on en parle dans La Strada…

mai 22, 2017 NEWS No Comments

A lire dans l’édition du 22 mai 2017 de la Strada, un article de Daphnée Albert qui fait suite à un long interview :

« Quand les flux d’images saturent nos espaces physiques et mentaux et tendent à déréaliser le monde, comment proposer un regard original et poétique, dans le cadre de l’itinérance, du voyage de « l’artiste-explorateur » ? Voilà une des questions posées par Emma Laurent et Rémy Saglier, dont la Carp’autographie du Japon est exposée au sein de la galerie Uni-Vers-Photo. De leur immersion dans ce pays fascinant, aussi empreint d’une « inquiétante étrangeté », ils nous invitent à découvrir des aspects de la culture nippone inattendus. Emma Laurent offre un regard neuf, jubilatoire et nous invite à réviser nos pré-conceptions sur le goût… C’est amoureusement qu’elle a collectionné et photographié les images des… plaques d’égouts ! Au Japon, celles-ci sont peintes et font partie intégrante du paysage artistique urbain, les motifs sont liés à la nature ainsi qu’au patrimoine de chaque ville. Les clichés de ces insolites petits fragments du quotidien, de ce que l’on ne voit plus, ainsi détournés et anoblis, deviennent des objets merveilleux animés de leur vie propre.

(cônes bleu Fuji – photo Emma LAURENT)

Les Carp’autographies de Rémy Saglier sont des photographies de carpes Koï. Les images sont extraites de vidéos, juxtaposées ensuite comme autant de négatifs. Le flou et les lignes dessinent un espace poétique, révélant les flux imperceptibles du temps. Danses oniriques, calligraphiques, elles deviennent abstraites et donnent à voir la métamorphose des « sous-couches du visible ». Entre réel et fantasme, les œuvres prennent une dimension picturale… La magie et la poésie du médium suscitent alors un voyage intime et philosophique. Les regards croisés des deux artistes, en dehors des cadres et conventions, se répondent en ce qu’elles offrent un détournement et un ré-enchantement du monde. Une belle exposition qui donne à voir, à penser et à explorer… » Daphnée Albert

(Carp’autographie – photo Rémy SAGLIER)

Enregistrer

Exposition “Carp’autographie du Japon” à UNI-VERS-PHOTOS avec Emma Laurent

mai 15, 2017 NEWS No Comments

Emma LAURENT & Rémy SAGLIER
“Carp’autographie du Japon”

Vernissage le vendredi 19 mai 2017 à 18h
Finissage avec  “Les Visiteurs du Soir” les 2 et 3 juin 2017.
Une lecture par M.J. LAURENT : « Les Évaporés du Japon » (fragment) le samedi 3 juin à 17h00.

             Carp’autographie du Japon #01 – Rémy SAGLIER

 

Horaires :
Mardi – mercredi : 14h – 16h
Jeudi au samedi :14h – 18h
Renseignements au 06 20 44 08 43

UNI-VERS-PHOTOS
1, rue Penchienatti – 06000 Nice
En face Mamac et Bibliothèque Louis Nucéra
contact@uni-vers-photos.com
www.uni-vers-photos.com

Rentrée littéraire !

octobre 15, 2016 NEWS No Comments

Faire la couverture d’un roman policier qui se passe en Corse et écrit par un auteur québécois lorsqu’on vit à Nice et qu’on a une partie de ses racines affectives sur la belle ile, c’est assez drôle…je n’ai donc pas longtemps hésité !…

Une rentrée littéraire sous le signe du voyage… et de la passion !

Une rentrée littéraire sous le signe du voyage… et de la passion !

 

« C’est avec L’ombre de Chacal (Collection Voix narratives) de Gracia Couturier que les Éditions David lancent leur rentrée automnale. Suite de Chacal, mon frère (Prix des lecteurs Radio-Canada et Prix France-Acadie), ce roman raconte l’histoire fascinante de deux frères, Bruno, interné dans un asile psychiatrique, et Étienne, réfugié dans son Bois des Songes, dont le destin se conjugue entre la lucidité et la folie. »

L'ombre de chacal

L’ombre de chacal – Gracia Couturier

Participation aux boites noires de « Nice in Nice »

mai 2, 2016 NEWS No Comments

logo

Nice in Nice

 

On pouvait trouver dans cette 2ème boite :

  • Une linogravure numérotée de Davis-Dutreix
  • Deux cartes postales de Davis-Dutreix
  • Deux CD de Melchior Liboà
  • Une invitation pour le spectacle des Nickel Sisters le 13 janvier au théâtre Francis Gag
  • et un de mes tirages numéroté : « Un Homme et une vague » #1/3.

BOITE

 

tirage

Retour en ligne

avril 13, 2016 NEWS No Comments

Après 2 ans d’absence sur ce blog, retour en ligne !

 

Participation à la revue « Lou Can » sur le thème du futur…

décembre 11, 2013 NEWS, STRANGE SHOTS No Comments

J’ai le plaisir d’avoir été accueilli par Jérémy Taburchi dans le quatrième numéro de la revue Lou Can sur le thème du Futur. J’y présente un extrait de la série « Le Plan B ».

Quai des doutes / Quay of the doubts #10 - The End ?

La soirée de lancement se déroulera le vendredi 13 décembre 2013 à l’Atelier Franck Michel, la nouvelle galerie d’art contemporain de Nice.

Le public sera accueilli à partir de 17h30 et jusqu’à 20h30. Une performance ésotérique de Jérémy Taburchi, accompagné par la mystérieuse Eve Carton, débutera aux alentours de 18h30. Les acheteurs de la revue auront également le bonheur de repartir avec une création futuriste signée Peter Larsen.