Début d’une nouvelle série d’images : “Sous le parasol”.

Série initiée à Nice en 2019, le principe est simple : photographier à vue d’estivant depuis l’ombrage d’un parasol. C’est le parasol lui-même qui est à l’origine de cette série. Trouvé dans ma rue jeté dans des encombrants, probablement échappé d’une cave, il m’a attiré irrésistiblement. Son système d’ouverture était récalcitrant et sa texture proche du papier. Pourtant, avec son motif fleuri et sa couleur bleu piscine, il dégageait un parfum suranné étonnant.

J’ai eu envie d’en habiller les baigneurs façon Gauguin. Bien sûr, cette série “voyeuse” nécessite de conserver l’anonymat des sujets, dont on ne voit la plupart du temps que le bas du corps, point de vue oblige…

Une série d’images qui attend d’être poursuivie avec impatience !

Exposition collective “Danse, Temps #1” à Nice

Participation à l’exposition collective “Danse, Temps #1” du 31 janvier au 14 février 2019, à la Galerie “En haut de l’escalier” et à la Librairie Brouillon de culture Sorbonne à Nice.

Extrait de la série “Vague à l’Homme et Grain-galet” ( © Rémy Saglier) – librairie “Brouillon de Culture Sorbonne”.

Artistes exposés :

Nicola Antonia Schmid
Sylvia Castaldi
Franck Saïssi
Ameneh Moayedi
Elena Di Giovanni
Mélanie Schwob
Maurice Maubert
Lydie Dassonville
Rémy Saglier
Frédéric Pasquini
Christelle Dreux
Sophie Marty
Florence Guillemot Vilain

Performances, danses, lectures et musique, vidéoprojections :

Rey Eisen, Lisie Philip, Compagnie Antipodes, Marie-Pierre Genovese, Magali Revest, Isabelle Blondeau, Emilie Jobin, Kapseed et Hugues Klingelschmitt

(curatrice : Daphnée Albert)

(affiche Ameneh Moayedi)

Extrait des photos exposées à la Galerie “En haut de l’escalier” © Rémy Saglier :

L’ALCHIMIE DU VERBE de Rimbaud revue par les photographes de "Lumière Noire"

Le collectif de photographes “Lumière Noire” vous propose une relecture photographique de “l’Alchimie du Verbe” de Rimbaud à partir du 30 mars 2010 à Nice (Espace MAGNAN). Vernissage le 1er avril 2010 à partir de 18h30.

Cette année encore, “Lumière Noire” s’associe à L’Espace MAGNAN pour vous présenter les “Confluences #6” ;  le travail de chacun s’inspirera du fameux texte de Rimbaud “L’Alchimie du Verbe” tiré de “Une Saison en Enfer“, où il revient sur son parcours poétique…

A moi. L’histoire d’une de mes folies.
Depuis longtemps je me vantais de posséder tous les paysages possibles, et trouvais dérisoires les célébrités de la peinture et de la poésie moderne.
J’aimais les peintures idiotes, dessus de portes, décors, toiles de saltimbanques, enseignes, enluminures populaires ; la littérature démodée, latin d’église, livres érotiques sans orthographe, romans de nos aïeules, contes de fées, petits livres de l’enfance, opéras vieux, refrains niais, rythmes naïfs.
Je rêvais croisades, voyages de découvertes dont on n’a pas de relations, républiques sans histoires, guerres de religion étouffées, révolutions de mœurs, déplacements de races et de continents : je croyais à tous les enchantements.
J’inventai la couleur des voyelles ! – A noir, E blanc, I rouge, O bleu, U vert. – Je réglai la forme et le mouvement de chaque consonne, et, avec des rythmes instinctifs, je me flattai d’inventer un verbe poétique accessible, un jour ou l’autre, à tous les sens. Je réservais la traduction.
Ce fut d’abord une étude. J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable. Je fixais des vertiges.”


ESPACE MAGNAN – Accueil du public

lundi au vendredi de 9h à 22h
samedi de 9h à 13h30
week-end selon spectacles
31, rue Louis de Coppet
06000 Nice – France
Tél : 04 93 86 28 75
Fax : 04 93 44 93 22
courrier@espacemagnan.com