Carp’autographie du Japon 2 / Rémy Saglier – article dans La Strada par Daphnée Albert

Un grand merci à Daphnée Albert pour cet article paru dans La Strada n°283 du 13 au 26 novembre 2017 :

Article de Daphnée Albertine dans La Strada du 13 novembre 2017 sur l’expo photos « Carp’autographie du Japon » à La Providence à Nice
« Carp'autographie du Japon 2» / photographies de Rémy SAGLIER

Après le succès de la première exposition à Nice, rendez-vous à la Providence pour (re)découvrir les œuvres de Rémy Saglier. De nouvelles œuvres y seront exposées, dont certaines grandeur nature...



Deux chemises blanches (Tokyo) – Rémy Saglier – bâche 150×250 –
Le photographe nous livre ses impressions, il évoque notamment : «le sentiment d’âpreté de la société japonaise, mais aussi la magie absolue de certains instants».

La série des carpes koï, dont le processus original de  juxtapositions extraites à partir de vidéos, est une œuvre fascinante tant par  son esthétique singulière et troublante (les photographies ressemblent à des peintures, et la frontière entre abstraction et figuration se fait ténue) que par la force du  propos.

Carpe, Étude (Tête et queue) et Huit carp’autographies (œuvres réalisées à partir de centaines de photogrammes) – Rémy Saglier

 

L'œuvre est poétique, fantasmagorique, elle révèle en filigrane le caractère ambivalent, contraint  et policé du Japon. Les carpes finissent par  se confondre : « en s’accumulant elles parviennent à construire mystérieusement un nouveau motif, comme une analogie du peuple japonais, aujourd’hui encore appelé à ne faire qu’un seul corps ». En écho seront proposées des lectures par la compagnie la Saeta sur  le phénomène des «évaporés » : les johatsu, ces personnes qui chaque année disparaissent par dizaines de milliers au Japon...
D.A.

 

Exposition photos « Carp’autographie du Japon 2 » / Rémy Saglier
Centre culturel de la Providence

8bis, rue Saint-Augustin – 06300 Vieux Nice
Téléphone : 04 93 80 34 12
Ouverture : du lundi au vendredi de 15h à 19h (18h le vendredi)
jusqu’au 24 novembre 2017 exposition prolongée jusqu’au 22 décembre 2017

Laisser un commentaire